logo inrs

Public

Personnels des entreprises et des organismes de formation.

Pré-requis

Les participants doivent :

  • être titulaires du  certificat de « SST » en cours de validité.
  • avoir suivi avec succès l’autoformation en ligne « Acquérir des bases en prévention des risques professionnels » de l’INRS ou avoir suivi la formation « Obtenir des compétences de base en prévention » dans les services prévention des caisses de Sécurité sociale.

Joindre la photocopie des attestations de formation lors de l’inscription.

Objectif

Concevoir, animer et évaluer une action de formation en sauvetage secourisme du travail.

Contenu

  • La première semaine est consacrée au développement des compétences en matière de pédagogie et ingénierie pédagogique appliquée à la prévention, et de méthodologie de projet de formation.
  • La seconde semaine est réservée à l’appropriation du document de référence et de la pédagogie spécifique au sauvetage secourisme du travail (conduite des apprentissages pédagogiques relatifs à la formation SST et à leur évaluation).

Méthodes pédagogiques

  • Exposés-débats.
  • Travaux en sous-groupes.
  • Simulation de situations pédagogiques.

Durée

8 jours modulables soit 56 heures, réparties sur 2 semaines non consécutives.

Validation

A l’issue de la formation, si les participants ont satisfait aux exigences des épreuves certificatives, l’Assurance Maladie – Risques Professionnels et l’INRS leur délivrent un certificat de « formateur SST », valable 36 mois.

Ce certificat, pour rester valable, impose de participer à une formation « Maintenir et actualiser ses compétences de formateur en SST » (MAC) d’une durée de 21 heures.

Ces formations (initiale et MAC) sont assurées par un formateur certifié faisant partie d’une entreprise ou d’un organisme de formation habilités par l’Assurance Maladie – Risques Professionnels et l’INRS.

Modalités d’inscription

La liste des organismes habilités par l’Assurance Maladie – Risques Professionnels et l’INRS assurant ces formations sont consultables sur le site de l’INRS